Le mot du Président

Depuis mon élection à la présidence du SARCT, je me suis efforcé d’être fidèle à certains principes. Le SARCT, en tant que service public local impliqué dans la protection de la ressource en eau, a en effet des devoirs importants.

Le devoir de rendre compatible service public et modernité, en permettant au SARCT d’évoluer avec son époque, sans remettre en cause les valeurs qui sont à l’origine de sa création. À ce titre, il faut rendre hommage à Pierre LEMRET, fondateur et président pendant près de 30 ans.

Un devoir d’équité et solidarité également, en donnant à chacun la possibilité de disposer d’un assainissement efficace, à condition que chacun y contribue dans une juste mesure.

Un devoir de protection de l’environnement, en veillant à garantir un bon état écologique des eaux, grâce à la coordination de nos actions avec tous les autres acteurs concernés.

Enfin un devoir de transparence, grâce à ce site entre autre, pour que vous ayez accès à toutes les informations nécessaires en tant qu’usager. Pour vous donner les moyens de connaître les décisions prises et d’évaluer les actions effectuées.

André Simon inauguration STEP CT 2014

André Simon – Président depuis 2001

Pour évoquer l’ensemble de ces devoirs, on parle de plus en plus souvent de Développement Durable. Mais, pour donner un véritable sens à cette formule, il faut la traduire concrètement sur le terrain avec un cahier des charges.

Un cahier des charges intégrant aussi bien les dimensions humaines, sociales et environnementales qu’économiques. Un cahier des charges ambitieux avec lequel le SARCT entend continuer à respecter les valeurs qu’il partage depuis sa création.

Ce cahier des charges nous entendons le déterminer et le respecter avec vous tous : simples usagers, entreprises et partenaires publics.

Le président du SARCT, André SIMON

 

 

 

 

Back to Top